Le Journal du Vin


Les rendez-vous Chateaunet

Vins de fêtes : place aux bulles !

"L’excellence des vignobles, à servir ou à offrir

Indissociable de la notion de fête, le Champagne devrait toujours se choisir en fonction de l’émotion qu’on veut procurer, à ses convives si on doit le servir, ou à un proche en guise de cadeau. La rédaction de CHATEAUNET livre ici ses petits conseils pour un shopping œnologique sans faux-pas.

Un Champagne Rosé ou un Blanc de blancs pour charmer son invité(e) en osant la couleur et la rareté. Le premier, qui représente moins de 10% de la production totale de la région, résulte le plus souvent d’un mélange de vin blanc et de vin rouge de pinot noir, avant la prise de mousse. Mais quelques grandes maisons et vignerons pratiquent le Rosé de macération ou Rosé de saignée, qui requiert un savoir-faire supérieur car le pinot noir est vinifié pendant quelques heures avec ses peaux qui donneront la couleur souhaitée. Quant au Blanc de blancs, issu exclusivement de chardonnay, il est apprécié pour sa fraîcheur, sa délicatesse et ses fines notes beurrées, qui le destinent généralement à l’apéritif.

Un Champagne Extra Brut pour surprendre l’assemblée avec un dosage quasi inexistant. Petit rappel concernant la pratique du dosage : il s’agit d’ajouter au Champagne, juste après le dégorgement, une liqueur d'expédition (mélange de vins de réserve et de sucre de canne pur). Cette quantité de sucres résiduels dans la bouteille détermine le type de Champagne, soit moins de 6 grammes par litre pour un Extra Brut. C’est justement ce profil extrêmement sec qui va surprendre les néophytes, plus souvent habitués aux Champagnes Bruts (entre 6 et 12 grammes de sucres résiduels par litre). Et c’est aussi ce qui va les séduire, car l’avantage gustatif d’un Extra Brut est d’offrir une grande liberté d’expression au fruit et au terroir, avec une fraîcheur intacte.

Une cuvée de vigneron pour jouer la carte « découverte », car la plupart des gens ont plutôt l’habitude de se tourner vers les grandes maisons de Champagne, mondialement connues. Leur gamme de valeurs sûres ne réserve pas beaucoup de surprises, alors que la richesse de la Champagne, c’est aussi une multitude de petits artisans vignerons, qui récoltent leurs propres raisins pour vinifier et élever leurs vins. Dès leur cuvée d’entrée de gamme, on peut découvrir la réelle diversité des terroirs champenois, dont les excellents villages classés en Premier Cru et en Grand Cru, rarement exploités ou identifiés dans les Bruts de grandes maisons.

Un Champagne Millésimé pour éblouir son monde ! Contrairement aux autres régions viticoles françaises, la Champagne ne millésime pas systématiquement ses récoltes, environ cinq à six par décennie (excepté les années 2000, plus favorables). Ces récoltes hors du commun sont recherchées autant pour leur excellence gustative que pour leur potentiel de garde. Les grandes maisons et les vignerons déclinent presque tous leur Brut en version millésimée, et bien sûr leurs Cuvées de Prestige. Un Champagne Millésimé est donc synonyme de rareté aux yeux de l’amateur, même s’il n’est pas un grand connaisseur.

> Télécharger le catalogue de Noël"