Le Journal du Vin


Au cœur du vignoble > Les cépages

Le grenache

Le grenache est l’un des cépages noirs les plus représentatifs des vignobles méditerranéens. Son origine espagnole ne fait pas de doute, et il est toujours abondamment cultivé dans toute la péninsule ibérique. On le trouve également en grand nombre dans les Côtes du Rhône, dans toutes les appellations du Midi de la France, en Algérie, en Grèce, en Sardaigne, en Tunisie, jusqu’au Mexique, en Californie et en Australie.
Sur les sols secs et pierreux du Roussillon, il donne des vins capiteux comme ceux de Banyuls ou Rivesaltes. Mais plus généralement, on l’utilise en assemblage avec d’autres cépages des pays chauds, comme la syrah, le carignan ou le mourvèdre, pour élaborer des vins rouges fruités qui ont beaucoup de corps et de personnalité.
Le grenache est devenu l’un des rois du Languedoc et de la Provence, depuis que l’on a assagi ses rendements. Tant pour les rouges que pour d’excellents vins rosés, ainsi que des vins de pays, il parait aujourd’hui incontournable ; sa culture est d’ailleurs en expansion. On remarquera ses pieds tordus taillés en gobelets, sur des terres parfois arides et toujours ventilées. Il dessine même un paysage particulier sur les gros galets de Châteauneuf-du-Pape desséchés par le mistral, sur les sols rouges des Corbières, ou les terrasses de Collioure.
Il faut dire que ce cépage pourtant vigoureux craint par-dessus tout le mildiou et l’humidité ; il se plaît sous les températures les plus caniculaires. Cet amour du soleil se communique au vin ; on observe toujours avec étonnement les grosses bombonnes de verre exposées au soleil, dans lesquelles est élaboré le vin doux naturel (VDN) notamment à Maury.
Les vins issus du cépage grenache apportent en bouche un peu du soleil de leur terroir. Ils se recommandent par leur volume, la maturité des tanins et des arômes de résine, d’épices, de violette, de cuir, de pruneau. Les fins dégustateurs y décèlent même les senteurs de la garrigue, quand le vent du printemps souffle sur le maquis. Ces vins accompagnent parfaitement les cuisines du sud : grillades, gibiers, brochettes, et autres tians de légumes aux olives.