Le Journal du Vin


Au cœur du vignoble > Les cépages

Le piquepoul blanc

Le piquepoul (ou picpoul) blanc est un cépage blanc que l’on trouve surtout en Languedoc et en Provence. Ses baies sont moyennes, ovales et dorées. Son nom provient du fait que les rameaux de la vigne étalés au sol permettaient aux poules de picorer ses grappes. Le piquepoul blanc est une mutation du piquepoul noir qui n’est presque plus cultivé depuis la crise du phylloxéra. Le piquepoul blanc fait partie de l’encépagement des appellations Côtes du Rhône, Languedoc et marginalement de Châteauneuf du Pape et constitue le seul cépage autorisé de l’AOC Picpoul de Pinet dans l’Hérault. Il entre aussi dans la composition du vermouth Noilly Prat avec la clairette. Il peut également servir de cépage accessoire dans la composition de certains vins doux. Le piquepoul blanc couvre plus de 1 500 hectares en France, mais il a tendance à être remplacé par l’ugni blanc dans certaines zones. Il est également présent dans le nord de l’Espagne, comme à Alella en Catalogne, et au Portugal. Il est adapté aux terroirs argilo-calcaires ou marneux, ainsi qu’aux sols sablonneux. Il se comporte bien en période de sécheresse ; c’est pourquoi il se plaît dans les régions méridionales.

Le piquepoul blanc donne des vins vifs, frais et fruités, plutôt citronnés. Il apporte une bonne acidité aux assemblages.