Le Journal du Vin


Au cœur du vignoble > Les cépages

Le pinot blanc

Le pinot blanc est un cépage blanc. C’est une mutation du pinot noir, originaire de Bourgogne. Ses grappes compactes et ses baies à peau épaisse et légèrement ovoïdes sont petites. Aujourd’hui on le trouve surtout en Italie du Nord (plus de 6 000 hectares) ; en  Allemagne (3 491 hectares en 2006, sous le nom de Weisser Burgunder) ; en Alsace (où il couvre environ 1 500 hectares et où il est aussi appelé Klevner) ;  en Autriche (sous le nom de Klevner) ; en Suisse alémanique et dans le Tessin ; en Hongrie ;  en Afrique du Sud ; en Californie  et enfin au Canada où il est notamment à l’origine d’un vin de glace de la vallée d’Okanagan. On le trouve aussi de façon marginale en Champagne. En Alsace, il est parfois assemblé avec l’auxerrois. Le climat continental à hiver froid et été sec et chaud lui convient particulièrement.

Il donne naissance à des vins secs légers, discrètement fruités (pêche, poire) et épicés, ainsi qu’à des mousseux. C’est un cépage fréquent pour la production de crémant d’Alsace. Il est moins aromatique que d’autres vins blancs d’Alsace. Il accompagne agréablement les entrées, les poissons et les volailles et se garde au maximum cinq ans.