Le Journal du Vin


Au cœur du vignoble > Les cépages

Le grolleau

e grolleau est un cépage noir précoce originaire de Touraine. Son nom vient de « grolle » qui signifie corbeau en vieux français, à cause de la couleur de ses baies. Il recouvre environ 2 400  hectares en France, essentiellement entre Tours et Angers. Il apprécie autant les sols calcaires que les sols granitiques, et se plaît sous un climat atlantique avec des précipitations bien distribuées dans l’année. Il sert avant tout à la production de vins rosés, mais peut aussi permettre d’élaborer quelques vins rouges légèrement fruités avec des touches poivrées. Il donne des vins peu aromatiques, peu alcooliques et légers. Ils sont vifs et acides.

Le grolleau est le cépage principal du rosé d’Anjou, mais tend à être remplacé. Il sert aussi pour les rosés en AOC Touraine et Saumur. Il n’est pas permis pour les vins rouges de ces appellations. On le retrouve aussi dans les assemblages du Crémant de Loire et dans les vins effervescents d’Anjou et de Saumur. Il est souvent assemblé avec le gamay. Le grolleau gris est une mutation de ce cépage qui permet d’élaborer certains vins blancs de la vallée de la Loire et de Vendée.