Le Journal du Vin


Au cœur du vignoble > Les cépages

La roussanne

Originaire du nord de la vallée du Rhône, la roussanne est un cépage blanc à maturité tardive que l’on trouve surtout dans la vallée du Rhône et le Midi de la France. Elle s’est implantée aussi en Californie, en Australie, en Toscane et dans une moindre mesure en Espagne. En tout, elle est cultivée sur 1 500 hectares, dont 1 300 en France. Les grappes de la roussanne sont petites ou moyennes avec de petites baies charnues qui deviennent de plus en plus dorées au fur et à mesure de leur maturité, avec à la fin des nuances de roux, d’où son nom. Souvent assemblée avec la marsanne qui est très productive, la roussanne donne à cette dernière plus de structure, mais son rendement est faible. Ces deux cépages sont les seuls autorisés pour les appellations Crozes-Hermitage, Hermitage et Saint-Joseph dans la vallée du Rhône septentrionale. Elle fait partie des six cépages blancs autorisés en AOC Châteauneuf-du-Pape et peut constituer la grande majorité de l’assemblage de ses vins. Dans d’autres régions, on peut la trouver associée par exemple au chardonnay, au vermentino ou encore au viognier.

Les vins élaborés à partir de la roussanne sont caractérisés par des arômes intenses rappelant des infusions herbacées. Elle est plus florale dans sa jeunesse avec des notes de fruits blancs, comme la poire, et exhale au fil des ans des notes de noisette. La roussanne développe une belle acidité, ce qui donne naissance à des vins puissants pouvant vieillir.