Le Journal du Vin


Au cœur du vignoble > Les cépages

La négrette

La négrette est un cépage noir, tardif et vigoureux, originaire du Sud-Ouest de la France et plus précisément des environs de Toulouse. Elle doit son nom à la couleur très foncée des vins auxquels elle donne naissance. La légende aurait voulu que ce cépage ait été rapporté de Chypre par les croisés et les ordres hospitaliers, mais les études génétiques prouveraient – sans le confirmer totalement - qu’il descend, comme d’autres cépages de la région, du prunelard, antique cépage du Sud-Ouest. La négrette recouvre un peu plus de 1 500 hectares en France, surtout entre Toulouse et Fronton (dont il est le cépage emblématique), mais aussi en Charentes et à l’île de Ré, où elle est appelée folle noire. Elle est souvent assemblée avec le cabernet franc, le gamay, le cinsault ou le mauzac. Ce cépage vigoureux s’est également implanté aux États-Unis où il est connu sous le nom de Pinot St. George. La négrette apprécie les sols ferrugineux et les boulbènes, sols acides et sablonneux mêlés de graviers sur fond argileux. Elle n’aime pas les sols trop calcaires.

La négrette est caractérisée par des notes de fruits rouges, de violette et de réglisse. Elle donne des vins rouges peu tanniques et peu acides ; ils doivent donc se déguster jeunes. Elle permet aussi d’élaborer des rosés très fruités.