Le Journal du Vin


Au cœur du vignoble > Les cépages

La malvasia

La malvasia – ou malvoisie en français – est une famille de cépages méditerranéens tardifs et vigoureux, peut-être d’origine grecque. Ils sont à l’origine de cépages blancs français comme le bourboulenc, l’ugni blanc, la clairette, le macabeu, le vermentino de Corse, et d’autres. En Italie, la malvasia très répandue peut être un cépage blanc  - Malvasia Bianca - ou un cépage noir – Malvasia Nera, sous la forme de grandes grappes cylindriques aux baies moyennes et rondes, s’adaptant bien au climat doux. En blanc, on retrouve ce cépage dans la Malvasia toscana, ou Malvasia del Chianti, en Toscane,  qui entre dans 10% de la composition du Chianti. Elle est cultivée aussi le long de la côte istrienne et dans le Frioul (où elle est à l’origine de vins monocépages), dans le Latium et en Campanie (Malvasia Bianca di Candia, souvent assemblée avec le trebbiano, cultivée sur plus de 10 000 hectares). Le cépage Malvasia Bianca di Basilicate (1 600 hectares) se retrouve à la pointe méridionale. Le cépage Malvasia di Lipari, en Sicile, engendre des vins doux sucrés. Cette famille italienne de cépages blancs donne naissance en général à des vins légèrement parfumés aux notes florales.

En noir, il est moins répandu. Il est cultivé dans la région du Salento au sud des Pouilles, mais il s’est diffusé aussi au nord ( Malvasia di Brindisi qui donne des vins d’assemblage, des Pouilles jusque dans la province de Lucques et en Toscane, pour une surface cultivée de plus de 4 500 hectares). On le retrouve souvent associé avec le negroamaro ou avec le somarello. Il entre aussi dans la composition de vins mousseux du nord de l’Italie.

Cette famille de cépages donne des vins à la teneur élevée en alcool et faiblement aromatiques.