Le Journal du Vin


Le pêle-mêle du vin

Dégustations à Saint-Emilion : Château Figeac et Château Grand Mayne

Jeudi dernier, la rédaction de CHATEAUNET/CHATEAUPRIMEUR était du côté de Saint-Emilion, en visite dans quelques-unes des plus belles propriétés de la rive droite : Château Figeac et Château Grand Mayne.

Impossible de résister à l’envie de questionner nos hôtes sur le 2015, futur millésime d’anthologie, sur le point de sortir en primeur !

 

 

 

 

 

 

 

 

> Visite du Château Figeac, Saint-Emilion 1er Grand Cru Classé B
Dégustation de Petit Figeac 2012, Figeac 2011
Et Figeac 2015 ?

« Habituellement lorsque nous commençons nos dégustations d’assemblage au mois de janvier, les vins sont sur leur retenue, voire un peu austères après la fermentation malolactique. Mais quelle claque avec le 2015 ! Nous ne nous attendions pas  à une telle finesse aussi tôt. Ceci laisse présager le plus bel avenir pour ce millésime. Avouons que les conditions climatiques ont été idylliques jusqu’à la fin des vendanges, nous permettant de séquencer le ramassage de nos trois cépages comme nous le souhaitions, sur plus de trois semaines, en picorant du raisin tous les jours pour être certain de capter la fraîcheur du fruit. Il est primordial d’être dans les vignes quotidiennement  pour apprécier la maturation des raisins, peu importe que le voisin commence ou non à vendanger. Ensuite, au chai, la vendange doit être respectée sans chercher à la surexploiter sous prétexte qu’elle est exceptionnelle. C’est ce que nous faisons toujours à FIGEAC et cela se vérifie plus que jamais avec l’équilibre du 2015 » Frédéric Faye, directeur du Château Figeac.

 

 

> Visite du Château Grand Mayne, Saint-Emilion Grand Cru Classé
Dégustation de Grand Mayne 2015… en avant-première !

« 75% merlot, très élégant et homogène avec un bois déjà bien intégré et une belle texture veloutée. C’est une très belle année, avec un immense potentiel dans le temps ! Laissons-le juste s’arrondir et se complexifier au fil de l’élevage avant de pouvoir le savourer sous son plus beau jour d’ici quelques années. » Jean-Antoine Nony, propriétaire du Château Grand Mayne

 

 

A bientôt sur www.chateauprimeur.com !