Le Journal du Vin


Au cœur du vignoble > Les appellations

Alsace Grand Cru

L’appellation Alsace Grand Cru concerne 51 terroirs classés en Grand Cru, soit moins de 5% de la production des vins d’Alsace. Les 25 premiers terroirs ont été reconnus en 1983, les 25 suivants en 1992 et le dernier en 2007. Seuls sept cépages sont autorisés dans la production de ces grands vins blancs : d’abord le riesling, le gewurztraminer et le pinot gris, qui sont les cépages les plus nobles, puis le muscat blanc, le muscat rose et le muscat ottonel, enfin depuis 2005 le sylvaner, uniquement pour le Grand Cru Zotzenberg. En AOC Alsace Grand Cru, on trouve également des vins liquoreux, en « Vendanges Tardives », voire en « Sélection de Grains Nobles ».
Les sols sont composés de granite, de schiste et de gneiss (pour le haut des coteaux), de grès, de marnes ou de calcaire (pour le bas des coteaux). Dans cette région plutôt continentale, la bonne exposition au soleil est un facteur primordial. La plupart des Grands Crus se trouvent dans le Haut-Rhin, de Thann au sud à Rodern au nord ; ceux du Bas-Rhin se trouvent essentiellement autour de Barr et d’Andlau. Ces crus comptent une quinzaine d’hectares en moyenne, le plus important s’étendant sur 80 hectares.
Les vins des Grands Crus sont d’une finesse rare, avec des notes florales et exotiques pour le gewurztraminer, des notes d’agrumes, de pommes et de miel pour le riesling. Certains possèdent un potentiel de vieillissement remarquable.