A l’image de ses vignes, la famille Avril est solidement implantée à Châteauneuf-du-Pape : on en retrouve des traces dès le 18e siècle. Sur 32 hectares morcelés en 24 parcelles, aujourd’hui propriété de Paul-Vincent Avril, les grenaches, mourvèdres et syrahs du Clos des Papes s’imprègnent de sols tantôt caillouteux, sableux, argileux… de même que les cépages blancs (roussanne, bourboulenc, clairette…). Après un travail pointilleux pour trouver la juste maturité de chaque cépage sur chaque terroir, et trois tris successifs, les raisins sont vinifiés assemblés. Pour les rouges, une malolactique est opérée, puis les jus sont élevés dans des foudres, mais jamais neufs (ceux-ci sont utilisés pour des vins de table avant de contenir le grand vin). Les blancs sont mis en cuve inox tout un hiver, sur lies fines, avant leur mise en bouteille.

Le Clos des Papes rouge surprend par sa dualité entre la finesse extrême des tanins et une charpente imposante (due à la forte proportion de mourvèdre). Sur les arômes délicats de fruits, propres au grenache, d’épices et d’essence de bois, il triomphe avec quelques autres à la tête de Châteauneuf-du-Pape. Son potentiel de garde est immense. Quant au blanc, il séduit les palais avides de sensations, avec ses notes de fenouil, de miel et de fleurs blanches. On peut l’attendre patiemment lui aussi, les décennies ne l’effrayent nullement.

Voir tous les Clos des Papes


Taux d’alcool : 15.00

The Wine Advocate (95-98)
Jancis Robinson 19