Château Margaux

Si le Château Margaux est renommé depuis le 17e siècle, c’est surtout depuis son rachat en 1978 par la famille Mentzelopoulos, puis avec le remarquable travail du directeur Paul Pontallier, que le cru s’est véritablement imposé comme le meilleur de son appellation. Pour succéder à ce dernier, disparu prématurément au printemps 2016, la famille a nommé Philippe Bascaules ; il n'est autre que l'ancien directeur d'exploitation du Château Margaux (1990-2011), revenu de Californie où il a passé les cinq dernières années à la tête d'Inglenook, le vignoble de Francis Ford Coppola. Sébastien Vergne l'épaule à la direction technique. Les vinifications sont suivies par l'oenologue Eric Boissenot.

Fin 2015, le Château Margaux a inauguré un tout nouveau chai et une vinothèque pour abriter ses trésors de cave, deux réalisations signées de l’architecte britannique Norman Foster.

Il faut préciser que le vignoble ne s’est pas agrandi depuis 20 ans, une exception chez les 1ers Crus Classés du Médoc. Sur 80 hectares, essentiellement du cabernet-sauvignon, le Château Margaux produit un vin au style inimitable, entre élégance, complexité et fraîcheur, qui ne cherche jamais à séduire. Autre spécificité de ce 1er Cru Classé (classement de 1855) : même s’il est promis à une longue garde, il se déguste aussi très bien jeune, sur son fruit pur. Depuis les derniers millésimes, la sélection des raisins s’est encore accrue, d’où un volume de production divisé par deux, mais des vins meilleurs que jamais. Jusqu’au Pavillon Rouge du Château Margaux, l’un des plus beaux Seconds vins du Bordelais.

Le domaine produit aussi un grand vin blanc du nom de Pavillon Blanc du Château Margaux, issu du cépage sauvignon, qui donne un vin riche et long en bouche.