Connue pour posséder le record de la plus grande cuve en chêne jamais construite : 1 000 200 litres, l’histoire de Byrrh est avant tout familiale. Simon VIOLET, servi par sa connaissance approfondie des vins et par sa science gustative, va élaborer la merveilleuse formule. En mariant certains grands crus du Roussillon, en les aromatisant avec des plantes et en les tonifiant avec des écorces de quinquina, il créé un apéritif qui est alors commercialisé sous le nom de "Vin tonique et hygiénique au quinquina". En cette deuxième moitié du XIXème Siècle, les vins médicinaux et ceux à base de quinquina sont réputés comme reconstituant. C'est Simon lui-même qui assure la livraison de ce précieux breuvage chez les pharmaciens, les épiciers et les cafés de la région. Le 10 Février 1873, la marque BYRRH est déposée au greffe du tribunal de commerce de Perpignan. Le sigle BYRRH, par son étrangeté, a toujours suscité la curiosité et l'imagination. L'origine de ce nom à l'orthographe étrange, a donné lieu à de nombreuses versions. BYRRH est né selon la petite histoire de l’ajustement, dû au hasard, de lettres désignant des coupons d’étoffes entreposés dans la petite mercerie des frères VIOLET.

Voir tous les Caves Byrrh


Taux d’alcool : 17.00

Nos clients ont également acheté :

Nous vous conseillons également :