Amérique du Nord

La culture de la vigne existe depuis le 16e siècle en Amérique du Nord. Aux États-Unis, 4e producteur mondial, elle est surtout importante sur la côte Est et la côte Ouest. Cette dernière produit plus de 90% du vin américain dans les États de Californie, de l'Oregon et de Washington.
La Californie regroupe 107 American Viticultural Areas (régions viticoles), comprenant la fameuse Napa Valley, la Sonoma Valley, la Russian River Valley et Rutherford. La Napa Valley et la Sonoma Valley, au nord de la côte californienne, sont surtout plantées de cabernet-sauvignon, de chardonnay, de merlot, de pinot noir, de sauvignon blanc, de syrah et de zinfandel. D'autres cépages français et quelques cépages italiens sont aussi autorisés. La tendance est d'élaborer des vins concentrés et marqués par le fruit mûr, plus boisés que les vins d'Europe.

Au Canada, la viticulture prend un nouvel essor depuis les années 1980, surtout le long du fleuve Saint-Laurent et au sud. Il existe deux principales régions viticoles : la vallée de l'Okanagan, en Colombie-Britannique, et la péninsule du Niagara, en Ontario. Les cépages blancs que l'on rencontre le plus fréquemment sont, en blanc, le chardonnay, le riesling et le pinot blanc, et en rouge, le cabernet franc, le merlot et le pinot noir. Sans oublier les vins de glace et les cidres de glace, très appréciés à l'exportation, notamment en France.